Consultations et psychothérapies pour les enfants et pour les adolescents,

Marseille 13006, Rue Paradis

Psychologue pour enfants Marseille 13006

Les consultations pour enfant peuvent être indiquées dans diverses situations. En effet, le développement psycho-affectif des enfants est soumis à des processus complexes souvent en interrelation les uns aux autres. Ainsi par exemple des difficultés mnésiques ou lexiques peuvent parfois être en lien avec le traitement psychique inconscient d'éléments de la vie affective et relationnelle de l'enfant.

 

C'est aussi pourquoi si l'enfant se trouve en difficulté au cours de cette complexe structuration subjective, certains symptômes peuvent venir témoigner d'une entrave psychique causant bien souvent l'empêchement de faire autrement avec son angoisse.

C'est notamment souvent le cas si l'enfant présente d'importants "troubles" (du sommeil, du comportement, des apprentissages, du langage, de l'attention, psychomoteurs, une énurésie...), ou bien s'il montre une attitude très inhibée, phobique ou encore oppositionnelle.

Consulter une psychologue pour un enfant:

Aussi il peut être tout à fait favorable pour certains enfants de bénéficier pendant un temps de prises en charge pluridisciplinaires conjointes (par exemple: orthophoniste - psychologue ou psychomotricienne - psychologue...).

 

Après plusieurs années de pratique auprès d'enfants, notamment en Centre Médico-Psycho-Pédagogique, l'usage m'apparaissant le plus favorable est de recevoir dans un premier temps une à trois fois en moyenne  l'enfant accompagné de ses ou son parent(s).

C'est ensuite une à trois fois l'enfant seul qui est accueilli avant de restituer observations et réflexions auprès de l'enfant et de ses parents, il s'agit d'une sorte de bilan préalable qui est le moment permettant de déterminer s'il y a lieu et si l'enfant en est d'accord, le cadre du travail à engager. Parfois quelques consultations permettent de dénouer une problématique sur laquelle butait l'enfant, d'autres fois une thérapie peut s'engager sur une plus grande période.

Il est à savoir que bien souvent, même si l'enfant ne sait pas bien ce dont il s'agit avant de se rendre au premier entretien, il a tout à fait entendu et perçu dès la fin de la première rencontre et sait alors assez rapidement manifester un intérêt pour le travail qui lui sera proposé. Les enfants se sentent souvent rapidement en confiance, y compris les plus jeunes, et une psychologue clinicienne sait tenir compte des difficultés de séparation et adapter le cadre du travail en fonction. Vous pouvez dire à votre enfant avant le premier rendez-vous que vous allez voir une dame pour parler, et qu'il pourra s'il le souhaite également dessiner ou jouer.

 

Il est important que les parents soient impliqués si l'enfant s'investit dans une psychothérapie. C'est pourquoi des entretiens familiaux réguliers sont à favoriser.

Il peut également arriver que les parents soient eux-même demandeurs d'entretiens individuels, car faire face à certaines difficultés de la parentalité peut être une des grandes épreuves de la vie adulte. Le souci clinique du psychologue nécessite qu'il s'adapte aux besoins en considérant également ceux des personnes qui prennent soin de l'enfant.

Enfin, le cabinet offrira la possibilité à l'enfant de s'exprimer par diverses médiatisations adaptées au cas par cas, notamment les dessins, la pâte à modeler et certains jeux d'imagination qui sont d'un grand intérêt dans les thérapies pour enfants. Toutes ces modalités pourront être discutées et présentées afin que chacun cerne les enjeux de la thérapie en cours.

Consulter une psychologue quand on est adolescent:

Psychologue pour adolescents Marseille 13006

L'adolescence est une période où s'opèrent de puissants remaniements psychiques. Le jeune sujet est pris dans sa vie familiale, sociale, scolaire, tout en vivant des mutations physiques et psychologiques très importantes. Il peut être mis à mal par la rapidité des mouvements qui l'agissent et lui font voir la vie autrement. Parfois cela peut aller de pair avec des manifestations couteuses pour la vie quotidienne. Il peut s'agir par exemples d'un sentiment de mal-être, de difficultés relationnelles, de difficultés scolaires, d'un comportement de lâcher-prise ou encore de forte opposition, de mouvements de colère, de mouvements auto-agressifs, de tendances addictives...

Consulter un ou une psychologue peut alors permettre de parler à une personne tierce et neutre de ce qui vient se bousculer et changer notamment le rapport aux parents, mais également à soi-même, à l'image que l'on renvoie et à ce que l'on se sent être.

Il arrive fréquemment que le premier entretien soit familial, en présence d'un ou des parents. Si le jeune le souhaite, il peut demander à s'exprimer seul dès cette première rencontre, auquel cas son ou ses parents seront entendus ensuite.

C'est après quelques premiers entretiens que nous pouvons déterminer ensemble, s'il y a lieu, le cadre et le rythme du travail à engager.